Multi-Client Research and Analyses

Les plateformes transfrontalières chinoises, une opportunité pour les marques européennes

Analysis

May 22, 2017


La Chine est le 1er marché du commerce électronique dans le monde. Selon les données publiées par Ecommerce Europe (l’association qui représente le secteur en Europe), le marché chinois du e-commerce (BtoC et CtoC) s’élevait à 691 milliards d’€ en 2015. Depuis 2012, les ventes de biens et de services online ont enregistré de très forts taux de croissance annuels et, malgré une baisse progressive depuis 2013 qui va de pair avec le ralentissement de la croissance économique du pays, l’évolution des ventes de ce canal de distribution restent toujours très dynamiques. La croissance s’est élevée à 27.2% en 2016.

Plusieurs facteurs ont poussé l’e-commerce en Chine au 1er rang au niveau mondial. D’une part, les acteurs locaux font face à des difficultés d’ordre logistique pour couvrir le vaste territoire du pays. Ils rencontrent également des contraintes budgétaires pour déployer les magasins physiques au niveau national. Encore aujourd’hui, le e-commerce est souvent le seul moyen pour les habitants des villes secondaires ou des zones rurales de se procurer certains produits.  D’autre part, la démocratisation des smartphones a eu un rôle prépondérant sur l’essor de ce secteur d’activité. Une grande majorité de la population a connu internet grâce à leur mobile et acheter en ligne, sur leur téléphone portable, est tout à fait entré dans les mœurs.

 

Vous voulez prospecter à l’international ? Ce workshop est pour vous.

http://www.louraco-rc.com/workshops-prospection-a-linternational/

 

Le potentiel d’évolution du e-commerce en Chine reste élevé dans les années à venir. En effet, 49% de la population n’a toujours pas accès à internet, surtout les zones rurales sont encore peu connectées. De ce fait, le commerce électronique se présente comme une opportunité à saisir pour les entreprises européennes qui souhaitent vendre sur le marché chinois, surtout pour les marques françaises dont les Chinois sont particulièrement friands.

Pour approcher ce marché et recueillir des informations sur les consommateurs, sans avoir une présence légale dans le pays et sans s’investir physiquement, les marques européennes peuvent recourir aux plateformes internet transfrontalières, comme Tmall Global et JD Worldwide. Les frais de fonctionnement à payer sont plus élevés que sur les places de marché locales, mais elles présentent néanmoins certains avantages, notamment en termes d’exposition et de communication. Spécialement dédiées aux marques étrangères, ces places de marché ciblent les consommateurs en recherche de meilleure qualité. Il faut savoir qu’en raison de plusieurs scandales sanitaires à la fin des années 2000, les Chinois se tournent régulièrement vers des produits étrangers, jugés plus fiables. Ces plateformes transfrontalières sont une garantie de confiance pour les acheteurs qui se méfient des contrefaçons. L’aboutissement de la démarche passe inévitablement par les services d’une agence de commerce électronique, du type Tmall Partner (ou TP), qui se chargera des opérations locales d’entreposage, de livraison, SAV et gestions des retours.

Pour les entreprises qui ambitionnent de s’implanter localement, elles peuvent s’appuyer sur trois types de stratégies digitales : ouverture d’un magasin online en propre, présence sur les places de marché locales, telles que Tmall ou Alibaba, ou encore s’assurer une visibilité sur les réseaux sociaux comme WeChat.


More in Multi-Client Research and Analyses

More information?
A market research project?

Please contact us for any question and we will get back to you.

Contact Us